Reussir l’Entrepreneuriat: les 4 pilliers principaux

En Afrique en générale et en République démocratique de Congo en particulier Lorsque l’on pense entrepreneuriat, on pense trop souvent à un « startup ». Qu’est-ce qu’une startup ? Pour beaucoup d’entrepreneurs malheureusement, ce terme veut souvent dire la chose suivante : « J’ai un projet très ambitieux et très novateur mais il me faut beaucoup d’argent pour le développer et pour répondre à cela je devrais :

  • S’emprunter au prêt d’une banque
  • Chercher des investisseurs (et donc perdre progressivement le contrôle du capital et donc de mon entreprise)
  • Chercher un financement auprès des Membres de familles et connaissances (Mais finalement ça ne marche pas si facilement que cela)

Cet argent me permettra de développer la boîte pendant une durée moyenne (soit 2 ou 3 ans) et de tenir car je perdrai beaucoup d’argent (j’aurai beaucoup des charges et moins de clients pendant cette phase de lancement). Au bout de 5 ans j’aurai réussi à vendre mes produits et/ou services et atteindre un niveau me permettant de couvrir toutes mes dépenses et faire une belle plus-value (si j’arrive à survivre d’ici là). » Le problème avec cette vision, c’est que l’entrepreneur ne contrôle pas le processus : il compte sur des ressources extérieures pour construire un projet, au détriment de ses ressources accessibles dès maintenant.

Avec une expérience dans le domaine, on se rend compte que les aventures entrepreneuriales réussies reposent principalement sur les ressources internes des entrepreneurs (leurs soft skills) et notamment 4 piliers indispensables :

  • Vision
  • Motivation
  • Résilience
  • Connexion

# Le pilier Vision : la base de l’entrepreneuriat

vision.jpeg, juin 2020

La vision constitue une idée, une image projetée dans le futur, un rêve en action. C’est le pilier qui permet de se fixer un objectif clair et de guider ses choix et ses actions vers cet objectif. Cette vision permet aussi d’être créatif et de trouver de nouvelles manières de faire pour innover en créant quelque chose qui apporte de la valeur ajoutée. La vision de l’entrepreneur repose en partie sur son intuition et sur son intention. Ce pilier vision est un véritable muscle qui peut s’entraîner et se développer. Pensez à ces entrepreneurs visionnaires qui exerçaient leur esprit pour justement réussir à visualiser au-delà de ce qui était visible sur leur marché.

Un client par exemple peut savoir ce dont il a envie, mais n’a pas forcément conscience de son véritable besoin. C’est à l’entrepreneur d’être assez visionnaire pour bien comprendre le besoin de son client (d’après Claude Ananou, l’entrepreneur est un spécialiste du besoin).

Henry Ford (fondateur de la compagnie Ford Motors) nous dira : Si j’écoutais ce que mon marché me disait, je n’aurais pas inventé la voiture mais des chevaux qui courent plus vite. Il a été développé dans plusieurs recherches précédentes, qu’une vision n’est pas innée mais on la cultive. Par exemple :

  • Trouvez ce qui vous allume,
  • Mettez-y du temps,
  • Regarder ce qui se fait ailleurs,
  • Sortez de votre cadre habituel,
  • Chercher, creuser et maitriser votre sujet.

# Le pilier Motivation

motivation ok.jpg, juin 2020

Vous l’avez surement remarqué, mais les entrepreneurs sont généralement des personnes très motivées. Même si elles font face à de grands problèmes ou défis (Problème des taxes, une réalité du terrain qui ne concorde aux provisions), ils ont toujours l’enthousiasme et l’énergie nécessaires pour foncer. C’est cette motivation qui leur permet d’agir.

Comme la voiture a besoin du carburant pour démarrer. La motivation constitue une véritable essence de l’action : en comprenant le sens de ce que l’on fait et l’intérêt de l’objectif à atteindre, même si la tâche est pénible on va la réaliser. Dans le cas contraire, lorsque l’on n’est pas motivé, il devient alors bien plus difficile d’agir.

L’entrepreneur étant une personne d’actions, il doit à tout prix entretenir sa motivation. La bonne nouvelle c’est que cette motivation est également un soft skill (capacités intellectuelles personnelles non malléable), un muscle qui s’entraine à travers des réflexes et des exercices. Pour un jeune entrepreneur, il lui faudrait trouver toujours chaque matin à son réveil une raison pour faire avancer son activité, si non le fait ne pas en avoir lui mettrait en retard non seulement avec ses prévisions mais aussi avec son environnement coururent par rapport au produit et/ou service qu’il offre.

# Le pilier Résilience : Avancer à tout prix peu importe les difficultés

resilience.png, juin 2020

La résilience est la capacité à faire face un choc. Etant entrepreneur, c’est sûr qu’on peut passer plus de temps à gérer des imprévus et des problèmes qu’à créer des business plans ! D’où l’importance de travailler sa résilience : sa capacité à « encaisser » un problème et de rebondir. Un entrepreneur sait s’adapter et c’est ce qui fait sa force.

Au lancement du business, vous trouverez toujours des évènements qui viennent chambarder votre plan à l’occurrence les taxes, multiples charges non prévu, l’écartement par rapport à la prévision de la période pour atteindre le seuil de rentabilité (un point qui égalise les recettes aux dépenses avec un résultat nul). Il est très important de développer en soi cette capacité à s’adapter par rapport aux circonstances et aux facteurs non prevus. Car Charles Darwin nous dit : ce ne sont pas les plus forts qui survivent, ni les plus intelligent, mais ceux qui sont le plus rapide à s’adapter au changement.

Là encore, tout comme la vision et la motivation, la résilience est une soft skill qui se développe avec de la volonté et du temps.

# Le pilier Connexion : savoir s’entourer pour mieux avancer

Connexion.jpg, juin 2020Le terme Co-créer (faire des synergies) est beaucoup souvent plus puissant que créer seul. Tel que nous dit le proverbe africain : Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

Un des réflexes des entrepreneurs est de toujours voir quelles connexions il peut créer, soit pour son projet, soit pour aider les autres. Un entrepreneur est un connecteur, il met les gens en relation ce qui aura un impact positif sur lui et sur son entreprise.

Très souvent dans le monde entrepreneuriat, décrocher un contrat qui pourrait stabiliser un business est lié au fait d’avoir créer une bonne connexion (les connaissances, les autres entrepreneurs qui sont soit dans un même domaine que vous et un autre domaine) ; la plus grande erreur qu’on peut commettre dans un business c’est penser qu’on peut réussir seul ou même de prendre son concurrent comme ennemie plutôt que de chercher comment faire de cette concurrence une opportunité tout en gardant un pas d’avance.

Par la connexion on peut aussi noter la politique marketing utilisée en offrant son produit et/ou service ; il faudrait chercher à satisfaire sa clientèle, ce qui conduit à une fidélisation et bien plus encore cela fait d’un client en quelque sorte un agent marketeur car comme on le dit un client satisfait équivaut à 5 nouveaux clients.

A travers sa capacité à communiquer, sa pensée systémique et son empathie, il arrivera à créer des synergies. Ce pilier est également une compétence qui se développe et qui est indispensable pour les entrepreneurs.
Veuillez apprendre plus sur notre role dans l’entrepreneuriat par puissance de la technologie à notre site principal de SillonBlue Technologies.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *